LES DIFFERENTS STYLES DE HIP HOP-STREET DANCE

Capture d’écran 2015-06-01 à 15.10.37 Capture d’écran 2015-06-01 à 15.06.40

Voici enfin une façon simple et rapide de comprendre une fois pour toute les différents styles de danse hip hop !

1) LA BREAKDANCE La breakdance est un style de danse particulièrement connu pour son aspect acrobatique. Cette danse demande beaucoup de force physique pour pouvoir enchaîner les figures au sol, plutôt que les acrobaties.
Elle commence à naître dans les années 70 dans des quartiers pauvres de New York. C’était à l’époque, une activité très importante car cela permettait aux jeunes des quartiers malfamés d’occuper leur journée de façon saine et de mettre toute leur énergie en essayant l’exploit de se dépasser eux-mêmes jour après jour en apprenant des nouvelles phases et en créant leur style.Ils travaillaient avec beaucoup de créativité.
Les danseurs de breakdance sont appelés B-boys ou B-girls (ou Fly girl) et dansent en solo ou en duo pour des battles de freestyle (impro) ou en crew (groupe de plusieurs danseurs) pour des shows chorégraphies.
Aujourd’hui, on peut toujours apprendre cela dans la rue, comme à l’époque, si on trouve l’endroit dans notre ville ou les b-boys se retrouvent pour s’entraîner, ou on peut aussi apprendre dans des clubs, des gymnases qui proposent la breakdance dans leur programme. Certes , à l’aide des tapis et des profs, souvent experts en technique acrobatique, on risque moins de se blesser et on apprends peut-Ítre plus vite qu’à l’époque.

Si on observe un danseur de breakdance on pourra identifier certains ‘passages’ clés au long de sa performance :

Le TOPROCK ou UPROCK : ce sont des pas de danse qui s’exécutent DEBOUT avant de descendre au sol. C’est pour prendre le rythme, se préparer aux acrobaties, ouvrir l’espace autour de lui etc..

FOOT WORK : un passage au sol, les mains servent comme appui pendant que les pieds font des steps autour du reste du corps à la vitesse maximale (par exemple le six-step ou le three-step)

FREEZE : des poses stylisées au sol et en équilibre sur une partie du corps (sur une main, sur la tête, un coude etc..) ils demandent beaucoup de concentration pour tenir l’équilibre et de force pour poser une seule partie du corps au sol en gardant le reste en l’air !

POWER MOVES : aussi appelés PHASES , c’est l’ensemble d’acrobaties aériennes ou au sol (généralement rotatives comme tourner sur la tête ou le dos ou tourner les jambes comme un horloge en ayant que les mains par terre). Beaucoup de technique et d’entraînement sont nécessaires pour réussir les POWER MOVES.

Un bon b-boy sait non seulement exécuter avec beaucoup de précision tous ces éléments de la breakdance, mais doit aussi savoir les enchaîner de façon créative et construire ses propres mouvements ou acrobaties pour créer sa ‘marque de fabrique’.

2) POPPING

Originaire de la cote Ouest des Ètats unis, ce style de danse évolue avec la funk music vers la fin des années 70 et au long des années 80. C’est le groupe Electic Boogaloo qui revendique cette danse dans plusieurs shows télévises grâce auxquels elle devient connue dans tous les USA.

Le principe de base du popping est de contracter les multiples muscles du corps au rythme de la musique afin de donner des mouvements saccadées et très atypiques.
Le style de danse garde une technique précise jusqu’à nos jours avec des pas codifiés.
On peut dire que dans le popping même il y a différents styles de mouvements. Voici quelques exemples :

Les pops ou hits, comme on disait, c’est les contractions musculaires

Le Robotting, c’est à dire les isolations de chaque partie du corps, permet au danseur de bouger comme un robot en animant une seule partie du corps à la fois.

Les Angles c’est le choix de bouger le corps en créant des angles bien choisis. L’esthétique passe en premier plan pour créer des formes géométriques avec les articulations ( le tutting ou en français plus connu sous le nom de tetris).

Le Boogaloo et waving c’ est une façon de bouger le corps en roulant les articulation du corps, l’une après l’autre, en donnant l’impression que quelque chose traverse notre corps d’un côté à l’autre ou du bas vers le haut et que le corps devient fluide comme s’il n’avait pas d’os !

Le Floating est une technique de mouvements de pieds qui donnent l’illusion que le danseur est en train de glisser sur le sol presque comme s’il était suspendu (slides et moonwalk)

Tous ces éléments (et d’autres ancore) bien enchaînés et entreposés forment le popping.

3) LOCKING

Ce style de danse, comme le popping, fait partie des funkdances. Développé dans les années 70 le locking (ou Lock) est une danse aux mouvements précis et arrêtés.
Elle se constitue principalement des mouvements exagérés très rapides des bras et des mains accompagnés par des mouvements grands des hanches et des jambes. Le locking a une âme comique et son exécution n’est pas juste chorégraphique mais aussi mimique. Le danseur doit sourire et faire des mimiques faciales assez drôles ! Cela fait partie du style ! Même la façon de s’habiller d’un locker est plutôt original : des vêtements souvent très colorés et les pantalons soutenus par des bretelles, les chaussettes en vue !
Les pas sont codifiés et portent les noms de ses inventeurs ou des noms qu’ils ont choisi représentatif du geste (comme le Soo B Doo, le Alpha ou le muscle man). On y trouve des postures drôles qui imitent les bodybuilders, des marches stationnaires, des rotations des casquettes, des claps des mains, des ‘pointers’ des kicks à différentes hauteurs etc..

On peut donc dire que le caractéristique du locking sont :
-des mouvements rapides et arrêtés,
-des pas très codifiés
-le côté comique que cette danse veut répandre.

4) HYPE

est une danse très fun répandue à la fin des années 80 . C’est une danse très sautée et rythmée avec une répétition de certain pas de base pas indifférente. Cela se danse sur du rap des années 80 et début 90 ou sur des sons NEW jack swing. Elle est devenue très célèbre grâce au clip ‘can’t touch this’ de MC hammer ! Pour comprendre de quel style on parle il n y a rien de mieux que de regarder la vidéo !

5) KRUMP est une danse très particulière née dans les années 90 dans les quartiers bas de Los Angeles. On ne peut pas la confondre avec d’autres styles car c’est une façon de danser toute la rage, l’agression et la frustration qu’on puisse avoir. Comme vous vous doutez bien c’est donc une danse très énergique avec une gestuelle très particulière.
Cela se dansait rarement dans des shows mais plutôt dans les battles. Des coups de pieds par terre, des accents forts avec le buste, des rotations et cours de bras, des sauts très « animal »font partie de cette discipline qui permet aux jeunes de canaliser leur agressivité.
Si vous êtes connaisseur ou si vous aimez déjà le krump, vous pouvez pas ne pas voir le film RIZE de LaChapelle.
Vous y trouverez l’histoire et l’âme même de cette danse socialement très intéressante et artistiquement puissante.

6) VOGUIN c’est un style de danse moderne crée principalement par la communauté gay. Le style s’inspire des photos des modèles dans différentes poses, en particulier pour ce qui est de la position des mains, pieds et buste. Les mouvements sont linéaires et forment des angles avec les mains et les bras. Les postures sont précises et arrêtées.
Les danseurs de voguin s’inspirent des modèles aux poses extravagantes des magazines comme (justement) Vogue ou Elle.
Ce style de danse naît dans les boites du Harlem fréquentées par les afri-américains ou latinos au début des années 60.
Cette danse évolue toujours et est aujourd’hui encore dansée dans des clubs gay des principales villes des USA comme New York, Los Angeles, Atlanta, Philadelphie, Washington, Miami, DÈtroit et Chicago.

Actuellement on a 3 ‘Ècoles’ de Voguin :

1) ONE DAY (années 80) inspiré par le hiéroglyphes égyptiens et les poses de mode, ce style est caractérisé par la formation de lignes symétriques et précises, avec un jeu d’attitude très particulier.

2) NEW WAY (années 90) les mouvements créent une schéma plus précis et géométrique en associant différents mouvements appellés ‘clicks’ et ‘arms-control’ : tours des bras au niveau des articulations, agilité des mains et poignets. Ce style vise à donner des illusions visuelles souvent associés au tutting (—->voir qu’est ce que c’est le tutting).

3) VOGUE FEM (vers ’85) c’est l’exagération des mouvements et des attitudes féminines avec une grande flexibilité et fluidité corporelle.

 

7) NEW STYLE (New School et L.A. Style) —>Clique ici pour en savoir plus

 

Viens essayer du new style avec nous si t’es parisien !

Voici le site ou tu trouveras toutes les info nécessaires ! Cours d’essai gratuit pour les débutants et intermédiaires ! –> aller aux cours

Maintenant tu peux également chercher sur youtube chaque style pour te donner une idée plus visuelle !

Et si l’article t’a plu pourquoi ne pas le partager sur Facebook ou twitter ? Ca pourrait plaire à tes amis !

Voici aussi ma page Youtube sur la quelle tu pourras découvrir mon style de hip hop : –> PAGE YOUTUBE

XO

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>